Image
L'Ostéopathie évalue et traite chaque patient dans sa globalité en normalisant les causes des douleurs et des dysfonctions en coopération avec l'équipe pluridisciplinaire de santé.

La tradition, la recherche et le savoir-faire

Témoignages

« L’ostéopathie est la seule approche avec laquelle j’ai eu des résultats tangibles et durables après avoir eu un diagnostic de syndrome de post-commotion cérébrale. Mon mari également a eu recours à l’ostéopathie pour soigner de vieilles blessures pour lesquelles il a déjà obtenu un grand soulagement ainsi qu’un bien-être en général.

Notre fils a été traité et nous avons vu des améliorations au niveau de sa prise au sein pendant l’allaitement et au niveau du mouvement de son cou après sa naissance.

Je suis tellement reconnaissante pour le bien-être que j’ai ressenti après avoir découvert l’ostéopathie et le fait d’avoir une thérapie à laquelle je peux recourir pour la santé en général et le bien-être de ma famille. »

Darla Deschamps Montgomery, médaillée de la Coupe du monde 2011, équipe féminine canadienne de skeleton

« Mon monde a changé de façon dramatique lorsque j’ai subi ma dernière commotion cérébrale pendant mon entrainement pour une course de skeleton dans le cadre du programme national canadien en décembre 2011. À l’époque, je pensais que je pourrais retourner sur la glace après quelques semaines – mais mes symptômes se sont aggravés et je devais aller à une douzaine de rendez-vous médicaux par semaine pour trouver du soulagement pour mes symptômes de post-commotion. Ils étaient si graves que je devais rester alité pendant des mois. Je cherchais constamment à trouver des façons de gérer la douleur, que ce soit à l’hôpital ou à l’extérieur de l’hôpital. J'étais constamment étourdi, j’avais l’impression que mon cerveau flottait dans un bocal de poissons. Ma capacité à traiter l’information (n’importe quelle information) changeait et me causait de la frustration extrême, de l’anxiété, des maux de tête et des migraines.

J’étais si sensible à la lumière que cela m’empêchait de passer du temps devant les écrans d’ordinateur ou de téléphone et ouvrir la lumière de la salle de bain me donnait immédiatement une migraine intense. Les veilleuses éclairaient mon monde et les rideaux fermés sont devenus mes amis.

Mon monde est devenu si petit et je me sentais comme l’ombre de la personne que j’avais été. Après 18 mois à voir des spécialistes et à prendre des douzaines de médicaments, j’ai essayé l’ostéopathie.

C’était une approche si douce et, venant du monde sportif, j’étais habitué à des thérapies plus agressives, alors je ne savais pas trop à quoi m’attendre.

Au milieu de la nuit, après mon premier traitement, je me suis réveillé avec une légère sensation d’éclatement dans ma nuque et une sensation de soulagement. Cela s’est également produit après le deuxième traitement. Mon corps réagissait positivement à ces traitements et j’avais de l’espoir pour la première fois en 18 mois.

Avec le temps et en en poursuivant les traitements, j’ai vu mes symptômes s’améliorer. Ce fut un processus graduel, mais constant, pour lequel j’en suis très reconnaissant. »

Jon Montgomery, médaillé d'or des Jeux olympiques de Vancouver
en 2010, équipe masculine canadienne de skeleton

Vu la rapidité à laquelle j’ai pu retourner travailler et vivre, les résultats étaient évidents. Je suis tellement reconnaissant d’avoir pu bénéficier de cette thérapie qu’est l’ostéopathie. J’encourage les gens autour de moi à découvrir l’ostéopathie.

Matthew Lombardi, joueur professionnel (maintenant retraité) de hockey sur glace

D'aussi loin que je me souvienne, la musique a fait partie de ma vie.

Tout comme un athlète, le musicien use et façonne son corps. Jouer du violon n'étant certes pas une position naturelle pour le corps, j'ai depuis longtemps fait appel à l'ostéopathie pour mes bobos de violoniste, mais aussi pour soigner des blessures plus graves.

À une semaine d'un important concert à New York, on m'a diagnostiqué une entorse cervicale pour laquelle on me mettait en arrêt de travail. Après quelques traitements en ostéopathie, j'ai pu, sans problème, repartir en tournée de concerts.

Plus récemment, l'ostéopathie m'a accompagnée pendant mes traitements de radiothérapie. Cela m'a aidée, entre autres, à retrouver toute l'amplitude de mouvements au niveau des bras à la suite d'une chirurgie pour m’enlever deux tumeurs au sein.

L'ostéopathie est depuis plus de 25 ans un traitement essentiel pour moi et pour toute ma famille. Nous y faisons appel régulièrement et nous ne pourrions pas nous en passer. À l'instar d'autres grandes nations dans le monde, il est temps que l'ostéopathie soit professionnellement reconnue chez nous. Les ostéopathes jouent un rôle important en bonifiant et en complétant notre médecine traditionnelle. Donnons-leur les outils pour s'épanouir.

Angèle Dubeau, O.C., C.Q., O.M., DFA

En tant que médaillée d’or aux Jeux olympiques de Turin et trois fois olympienne en ski de fond, j’ai imposé à mon corps un travail extrême afin d’atteindre des performances de très haut niveau. Si quelque chose ne tournait pas rond, physiquement ou mentalement, cela aurait pu me coûter une médaille pour le Canada et des années de travail difficile auraient pu être perdues. La marge entre le succès et l’échec se situe généralement dans les dixièmes de secondes, parfois les centièmes. C’est dans cet environnement que mes coéquipiers et moi-même avons découvert que l’ostéopathie constituait un élément essentiel de notre programme d’entraînement, de notre préparation pour la compétition et de notre récupération.

Personnellement, j’ai constaté plusieurs améliorations au niveau de ma santé, non seulement du point de vue structurel, mais également en ce qui concerne mon système immunitaire et ma santé mentale. Certes, l’ostéopathie représente un monde difficile à comprendre pour ceux qui n’ont pas suivi la formation ardue et fastidieuse requise pour devenir ostéopathe.

Cet obstacle à la compréhension du fonctionnement de l’ostéopathie fait en sorte que je ne comprends qu’en des termes (noirs et blancs) de résultats et de performances sportives. Je ne sais pas comment ça marche… je sais juste que ça marche.

Chandra Crawford, MBA, médaillée d'or en ski de fond aux Jeux olympiques de Turin en 2006, CEO et fondatrice de « Rapides et radieuses »

L’ostéopathie est une partie importante de ma réussite et de ma continuité en tant qu’athlète olympique. Les traitements spécifiques et en profondeurs m’ont permis non seulement de guérir des blessures, mais aussi d’en prévenir d’autres. L’ostéopathie m’a permis d’optimiser chaque entrainement en sachant mon corps près pour le travail quotidien. Pendant les compétitions, j’ai pu compter sur tous les petits ajustements nécessaires sur mon corps pour assurer un alignement parfait. Pour moi, l’ostéopathie est un morceau important pour ma quête d’une course parfaite ! Après 3 Jeux olympiques, je peux dire que mon corps est encore en excellent état !

Émilie Fournel, kayakiste, médaillée d’or et d’argent aux jeux panaméricains,
de bronze, aux championnats du monde, et trois fois olympienne

Lorsqu'on veut vraiment quelque chose dans la vie et qu'on ne peut l'avoir… nos horizons s'ouvrent.

Dès le départ, on savait qu'avoir un enfant ne serait pas une chose facile pour nous. La fertilité a son lot d'impondérables, mais disons simplement qu'on entreprenait les démarches avec le choix de dernier recours : la fécondation « in vitro ».

On a donc choisi de mettre toutes les chances de notre côté et d'aller chercher le soutien des meilleurs. C'est ainsi que l'ostéopathie a pris une place importante dans notre démarche de devenir parent. On ajoutait ainsi une corde de plus à notre arc.

Au même titre que le médecin de famille, l'ostéopathe est un professionnel essentiel à consulter dans le cadre d'une démarche holistique de gestion de la santé. L'ostéopathie a non seulement donné des résultats quantifiables et mesurables pour notre famille, elle a surtout permis de travailler certaines problématiques de santé là où d'autres n'avaient plus de solutions à offrir.

La vie nous a choyés! Nous avons maintenant deux beaux garçons en excellente santé, qui consultent aussi un ostéopathe régulièrement.

Ma famille est privilégiée de pouvoir bénéficier de professionnels aussi compétents.
Cette profession gagne à être connue et reconnue!

Brigitte, maman de Maxime et Thomas

Merci beaucoup aux trois étudiants en ostéopathie (et à leur superviseur), à la clinique externe, qui ont travaillé sur mon bras et mes jambes.

L’équipe a découvert et traité un problème qui n’avait pas été signalé, au cours des deux dernières années, par différents thérapeutes, dont :

• le physiothérapeute le plus reconnu à Winnipeg;
• deux thérapeutes du sport différents;
• mon massothérapeute;
• mon ostéopathe habituel.

Après au moins 50 rendez-vous entre eux – je leur ai tous dit que même des exercices très légers me donnaient mal au coude – et ils savaient que je n’étais pas paresseux ou plaignard, vu la rapidité avec laquelle j’avais retrouvé toute ma mobilité après mon accident, puis à nouveau après mon opération.

C’est le meilleur 45 $ et le meilleur deux heures que j’ai passées depuis très longtemps, peut-être à jamais.

Je suis un fan de l’ostéopathie depuis mon premier traitement il y a trois ans et je suis très impressionné par les résultats.

J’attends ma prochaine visite avec impatience (pas de pression).

David Panktatz

Nous joindre

2015, rue Drummond, 5e étage
Montréal (Québec) H3G 1W7
Tél. : (514) 342-2816
Tél. : 1-800-263-2816
Fax : (514) 731-7214
reception@ceosteo.ca

Nos Collèges

Stacks Image p631_n45

Formation continue

Stacks Image p631_n47

Brochure du Collège

Stacks Image p631_n49
© CEO | Nous joindre